Le coronavirus: Un tournant dans nos vies

Un bilan après 4 semaines confinée chez moi

Depuis 4 semaines, pour certains, nous sommes confinés chez nous, à ne plus voir nos proches, nos amis, nos collègues de travail, à ne plus pratiquer nos activités à l’extérieur… Nous avons dû nous réhabituer à un tout nouveau contexte de vie et bousculer notre quotidien. Il s’agit donc d’un tournant dans nos vies… 

Dans mon cas, ces 4 dernières semaines ont été différentes choses. Tout d’abord cela a été un retour à moins de transports publics par jour, sachant que j’avais environ 3h de trains pour aller et revenir du travail. Ce dégagement m’a permis de répartir mon temps différemment. Par exemple, j’ai pu consacrer 1h par jour pour faire du Yoga le matin, ou encore pour simplement prendre du temps de me poser et pour réfléchir.  

Cependant, le télétravail m’étant imposé, il fallait donc un rééquilibre au niveau de mon organisation. Au début, cela me paraissait tout à fait convenable et facile à mettre en place. Avec les semaines qui passèrent, il s’avérait que de travailler à 100% depuis la maison est devenu plus difficile. Répartir ces heures, ainsi que séparer vie privée et vie professionnelle n’est en fait pas si évident. Il faut retrouver un équilibre. Je cherche toujours cet équilibre après 4 semaines. Il est vrai que je n’avais pas réalisé, auparavant, le luxe de pouvoir sortir de chez soi et de pouvoir aller travailler ailleurs que chez soi. J’ai alors pu prendre conscience de cela avec le Coronavirus. 

Mon couple est bien entendu touché par cette situation. Nous passons beaucoup de temps ensemble, ce qui est positif. Nous revenons à des choses simples, comme des promenades, se faire à manger, prendre du temps sur notre balcon, à jouer au Scrabble. Je pense sincèrement que notre couple ressortira plus fort de cette expérience, malgré les disputes un peu plus fréquentes.

N’avons-nous pas oublier finalement, les choses simples, dans notre société allant à mille à l’heure? 

J’en conclus que la prise de conscience est forte.

Le silence et le calme sont aussi les clés pour écouter et entendre notre conscience intérieure. 

J’ai personnellement beaucoup plus conscience encore de la chance que j’ai de pouvoir sortir de chez moi. Ce n’est de loin pas le quotidien de tout le monde. Un ami du Brésil m’avait raconté sa peur de sortir de chez lui chaque jour, et à quel point ils étaient limités dans leurs mouvements. Aujourd’hui je crois que le Coronavirus me permet directement de comprendre ce que c’est l’accès à la liberté et de pouvoir être libre de faire « ce qu’on veut quand on veut ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :